Network Slicing, NFV et 5G

août 16, 2017  |   Actualités,Blog   |     |   0 commentaire

Une question qui revient souvent lors de discussions avec nos clients ou lors de nos formations : “En quoi la 5G nécessite SDN & NFV” ?

Dès le début des travaux sur la 5G par les acteurs de la recherche et de l’industrie, il était clair que la 5G devaot traiter beaucoup de type d’usage que les générations de technologies radio précédentes.
Celles-ci se concentraient sur le transport de la voix, puis de la voix et des services de données à haut débit.

La 5G doit offrir non seulement ces services classiques (de façon améliorée),mais également de nouveaux services tel que l’Internet des Objects (IoT) ou l’Internet Tactile ( l’automation industrielle, les systèmes de transport, la santé..)
Ces 2 derniers cas d’usage ont des besoins diamétralement opposés en terme de latence : les premiers s’accommodent de grande latence, faible débit mais nécessitent une très faible consommation ; les derniers requièrent une ultra-faible latence et de grands débits.

Cas d'usage de la 5G

Cas d’usage de la 5G

 

En raison de ces cas extrêmes d’usage, la 5G doit proposer des réseaux radio (RAN : Radio Access Network) qui traiteront de façon adaptée chaque trafic ou application.
En cœur de réseau, les technique de virtualisation permettent de traiter les flux par des ressources en couches (network slicing) de façon à s’adapter à chaque besoin de façon efficace.

Exigences pour la 5G

Exigences pour la 5G

 

Les technologies de “Network Slicing” permettent de dédier des ressources pour de nombreux type d’usage.

 

Network Slicing : mise en évidence de Service Chain de NFVs

Network Slicing : mise en évidence de Service Chain de NFVs

C’est à la charge du SDN (Software Defined Network) de définir le chemin approprié pour chaque flux avec les saut successifs (NFV sous forme de VM ou de container), c-a-d Service Chaining (avec Service Insertion dynamique) souvent à l’aide de technologies telle que Segment Routing .

Cette dénomination “Network Slicing” est un sujet de polémique, notamment car il permettra l’arrivée de nouveaux entrants par la fourniture de bloc de capacité “sur mesure”.

En l’état, l’aboutissement des travaux de l’ETSI sur les NFV (Network Function Virtualization) est très attendu.

A ce sujet l’IETF propose des documents de cadrage.

N’hésitez pas à nous faire vos remarques dans les commentaires ou à nous contacter si vous souhaitez plus de détails ou de l’accompagnement.