Load Balancers : Introduction

février 12, 2007  |   Blog   |     |   Commentaires fermés sur Load Balancers : Introduction

Nous intervenons fréquemment dans des sociétés qui possèdent des Load Balancers (ex. Nortel Alteon, Cisco CSS, F5 BigIP, Radware Application Switch, etc..) qui sont au cœur de leur infrastructure Web.

Or, la plupart du temps, le potentiel énorme de ces équipements est inexploité. La fonction première de ces équipements est de “publier” des serveurs/services (bien que majoritairement HTTP(s) on trouve également des architectures load-balancées de serveurs Citrix ou Microsoft Terminal Server, FTP, SMTP, POP, Firewalls, etc…) virtuels : les requêtes à destination de ces derniers sont réparties sur des fermes de serveurs réels.

Pour parvenir à ce résultat, les load-balancers doivent intégrer des fonctions de :

  • Commutation niveau 2 (incluant le support du Spanning Tree Protocol)
  • Routage IP (incluant le support des protocoles de routage dynamiques les plus courants ainsi qu’HSRP/VRRP)
  • Firewall (NAT et protection anti-DoS)
  • Commutation niveau 4+ ((abusivement appelée niveau 7)) : choix du serveur réel (en fonction de critères tels que l’URL et suivant différents algorithmes) et maintien de ce choix au long de la session (fonctionnalité appellée persistence)
  • Synchronisation des états de session entre boitiers primaires et secondaires
  • Health check : vérification avancée de l’état de santé des différents serveurs réels afin de connaitre leur capacité à recevoir de nouvelles requêtes
  • Terminateur SSL

Dans une suite d’articles à venir, nous allons explorer chacune de ces fonctions en détail.

Les commentaires sont fermés.